Le Défilé de Jiu

Le Parc National le Défilé de Jiu est une région protégée, d’intérêt national qui correspond à la IIè catégorie IUCN ( parc national), située au Sud-Ouest du pays, sur les territoires des départements Gorj et Hunedoara.

Dans la zone du parc il y a la Monastère Lainici, un monastère ortodoxe de moines, bâti en 1817. Le lieu de culte porte le nom de L’Entrée dans l’église de  Notre Dame.

La zone protégée se trouve à l’extrémité sud du département de Hunedoara ( dans les territoires administratifs des villes Aninoasa,Petrosani et Vulcan) et à l’extrémité nord du département de Gorj ( dans le territoire de la ville de Bumbesti-Jiu et de la commune Schela) et elle est traversée par la route nationale DN66 qui joint le municipe de Deva à la ville de Filiasi.

Le Parc National le Défilé de Jiu a été déclarée zone protégée en 2005, par la Décision du Gouvernement no 1581, du 8 décembre ( en ce qui concerne le régime des régions protégées, la préservation des habitats naturels, de la flore et faune sauvage, approuvée avec des modifications et additions par la Loi no 462/ 2001) et a une superficie totale de 11.127 ha.

Le Parc National se développe sur le côté ouest des Carpates Méridionales, entre les Montagnes de Valcan ( groupe de montagnes des Retezat-Godeanu), et les montagnes de Parang à l’est (qui appartiennent au groupe de montagnes Parang-Sureanu-Lotrului) ; le long de la rivière de Jiu, à la confluence de Jiu de l’Est , Jiu de l’Ouest et la vallée de Sadu, il y a une zone alpine ( avec des rochers,raide et en calcaire, des sommets,des moraines, des gorges,des cascades,des ravins,des prairies et forêts),avec des résérvations naturelles : le Sfinx de Lainici (formation géologique mégalithique ayant la forme d’un sphinx) et les rochers Rafaila ( zone protégée d’intérêt géologique et de paysage au cadre de laquelle il y a plusieurs formations rocheuses formées de rochers métamorphiques de schistes avec des insertions de cloritoid).

La zone naturelle dispose de plusieurs types d’habitats ( des forets de Dacia de hêtre –Symphyto-Fagion), des forêts alluviales avec Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (Alno-Padion, Alnion incanae, Salicion albae), des forêts de  Tilio-Acerion  sur les  pentes raides, des moraines et des ravennes, des forêts de chêne de type  Galio-Carpinetum, des fôrets de hêtre de type Fagetum Luzulo,des forêts de hêtre de type Asperulo-Fagetum, des forêts illyriennes de chêne avec du charme (Erythronio-Carpiniori,),des forêts acidofiles de Picea abies ,de la région alpine (Vaccinio-Piceetea), des communautés de bord avec des herbes hautes hygrophiles du niveau des champs jusqu’à celui alpin,des sources pétrifiantes avec formation de travertin (Cratoneurion), de la végétation boisée avec Salix eleagnos le long des rivières de montagne, de la végétation boisée avec Myricaria germanica  le long des rivières et de la végétation herbacée sur les rives des rivières de montagne qui abritent une gamme diverse de flore et de faune spécifique à la chaîne carpatique des Méridionales.

Le Parc est couvert en proportion de 80% de fôrets de hêtre (Fagus sylvatica) et de sessile (Quercus petraea), en association avec le charme (Carpinus betulus) ou le cendre (Fraxinus). La flore de la couche d’herbe a dans sa composition plus de 550 espèces cormophytes et plus de 140 thallophytes ( espèces avec un seul thal, qui se multiplient par spores). La faune est bien représentée par des mammifères, oiseaux,amphibiens, reptiles, poissons et insectes.

Le Parc national se pose au-dessus du site d’importance communautaire – le Défilé de Jiu ( site SCI ),ayant à la base le nom de quelques espèces de faune et de flore sauvage, parmi lesquels sept espèces de mammifères : l’ours brun (Ursus arctos) ,le lynx (Lynx lynx),la loutre de rivière (Lutra lutra), la chauve-souris grande avec du fer à cheval (Rhinolophus ferrumequinum), la chauve-souris commune (Myotis myotis), la chauve-souris avec des oreilles de souris (Myotis blythii) et la chauve-souris à longues ailes (Miniopterus schreibersi); deux amphibiens : ivoras-à-ventre jaune (Bombina variegata) et le triton avec la crête (Triturus cristatus) ; quatre espèces de poissons : le barbeau violacé ((Barbus meridionalis), la barbotte (Cottus gobio), dunarita (Sabanejewia aurata) et le petit porc de gué (Gobio uranoscopus) ;

Il y a aussi 8 espèces d’invertébrés : le cafard ermite (Osmoderma eremita), le cafard d’eau (Rhysodes sulcatus), radasca – insecte coléoptère – ( Lucanus cervus), le couturier grand du chêne (Cerambyx cerdo),le couturier gris du chêne (Morimus funereus), le couturier alpin (Rosalia alpina), le cafard rouge (Cucujus cinnaberinus) et le cancer de champ (Austropotamobius torrentium).

D’autres espèces de faune ( mammifères, reptiles et amphibiens) signalés dans la zone du site : le chèvre noir (Rupicapra rupicapra), le cerf (Cervus elaphus), la biche (Capreolus capreolus),le chat sauvage (Felis silvestris), le martre d’arbre( Martes Martes), le pars( – entre écureuil et souris-) commun (Myoxus glis), le pars de noisette (Muscardinus avellanarius),le serpent de noisette(Coronella austriaca), le serpent d’Esculap (Elaphe longissima),le lézard de champ (Lacerta agilis),le lézard vert (Lacerta viridis),le serpent d’eau (Natrix tessellata),le lézard de mur (Podarcis muralis), le serpent aveugle (Anguis fragilis),la grenouille-rouge-de-forêt (Rana dalmatina), la grenouille galleuse brune ( Bufo Bufo), le triton de montagne ( Triturus alpestris),ou le salamandre de feu (Salamandra salamandra).

Au niveau des herbes il y a une plante ( étant sur le même axe de la Directive du Conseil de l’Europe – 92/43/CEE) de l’espèce Tozzia carpathica, connue sous le nom populaire de l’herbe du cou.

L’accès dans le défilé de Jiu se fait ainsi :

  • La route européenne E79 : Targu-Jiu – Bumbesti Jiu
  • La route européenne E79 :Deva – Simeria – Calan – Hateg – Pui – Banita – Petrosani
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *