Le Musée Minier

Le siège du Musée Minier de Petrosani se trouve dans un bâtiment monument historique de la catégorie B, inclus sur la Liste des Monuments Historiques ( LMI 2010) à la position no 394, ayant le code HD-II-m-B-03409, sous le nom de   Premier siège de S.A.R Petrosani, aujourd’hui ‘’ Musée Minier’’, daté de 1920.

Le bien connu Musée Minier de Petrosani a été fondé à la base de la Décision du Conseil Populaire de la Région de Hunedoara, no 750, du 4 août, 1961. Le premier siège du musée a été no 1, rue Creanga, dans une maison située sur le terrain du Parc Central actuel, près de la Maison de Culture. Pendant les années 1961-1966, l’activité s’est déroulée dans cet immeuble qui a eu un rôle de dépôt plutôt, l’espace de l’exposition étant très petit.

Conformément à la présentation de l’historien Dumitru Ioan :

La première exposition organisée par l’institution récemment fondée, trouvée sous la direction du premier directeur, le professeur Nicolae Cerchez, a été dédiée à la Révolution Cubaine et a eu lieu dans la salle du Théâtred’Etat ( il s’agit de l’ancien théâtre de la colonie). L’été de l’année 1964, à la direction du musée est nommé le professeur Ion Poporogu qui avait activé jusqu’alors, comme professeur au Lycée Théorique.

L’année 1966 apporte le démenagement du musée dans son siège actuel. L’organisation  du musée dans l’immeuble et aussi en plein air, a été réalisée par la coopérative ‘’ Décorative’’ de Bucarest, société spécialisée en aménagements expositionnels.

À partir des années 1965-1967, le bâtiment a commencé à fonctionner comme le ‘’Musée Minier’’, disposant d’une collection de pièces qui attestent l’histoire de l’exploitation minière de la Vallée de Jiu : des documents originaux, des photocopies, des croquis, des appareils, des équipements de mine, des insignes, l’ évolution de la tecnique de mine dans la Vallée de Jiu représentée par des outils et des machines, à côté de différents appareil de profile,ainsi que des objets spécifiques à la vie dans la région.La collection du musée contient aussi une section de géologie, représentée par des rochers et fossiles végétaux et animaux.

Le 18 octobre ,1970 on a fondée  , dans les salles du Musée Minier, la première Section  de Numismatique de Roumanie.

Les années à venir, le Musée Minier a été conduit, à tour de rôle, par les professeurs Cornel Platon ( entre 1977-1978) et Dumitru Peligrad (entre 1978-1993) et en 1993 , l’ingénieur Gheorghe Poncis prend la direction du musée.Entre 1996-1998, période purement administrative, on a fait réparer totalement le bâtiment du musée.

Petit à petit, le musée est devenu une institution intégrée dans le circuit culturel du pays et de l’étranger. Le 4 août 2011, on a fêté 50 années d’existence et le musée a réussi à abriter plus de 4000 d’objets exposés spécifiques. Conformément aux Lois des Musées et des Collections Publiques, no 311/2003, actualisée en 2012, et aux Normatifs de Classification, publiés dans le Moniteur Officiel en 2007, l’institution de Petrosani représente un musée de science et de technique, d’importance locale, qui detient dans son patrimoine  des biens culturels mobiles, représentatifs  pour la région.

Le musée a été aussi l’hôtesse de beaucoup d’expositions qui se sont diversifiées par rapport aux années passées, en passant, petit à petit, de l’art plastique – sans la négliger pourtant – à la numismatique, aux expositions de technique minière, tourisme, art photografique, des photos d’époque des villes minières, etc.

Le musée et les collections publiques,au-delà de leur création et forme de propriété et administration du patrimoine du musée, fonctionne en accord avec les normes méthodologiques à l’égard des musées et collections publiques,élaborées par le Ministère de la Culture et des Cultes, sous l’avis de la Comission Nationales des Musées et Collections, approuvés par ordre de Ministre de la Culture et des Cultes.

Programme en cours:

Lundi: fermé

Mardi – Vendredi: 9.00 – 16.00

Samedi – Dimanche: 9.00 – 15.00

Prix des billets:

Adultes : 3 lei

Enfants: 1,50 lei

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *